Diagnostic spécialisé

L’équipe multidisciplinaire du CDSE établit un diagnostic spécialisé sur demande de la Commission Nationale d´ Inclusion (CNI), des parents/tuteurs ou des élèves majeurs.

Le processus du diagnostic spécialisé, effectué dans le cadre du CDSE, s’appuie sur le modèle AFI (Assessment for Intervention), appliqué et évalué depuis 1997 au Pays-Bas et élu comme ‘best practice’ par l’Agence européenne pour l’éducation adaptée et inclusive (Pameijer & Pijl, 2006).

Un entretien d’anamnèse avec les parents / tuteurs ainsi que l´ échange avec les professionnels accompagnant le développement de l´ élève permettent de recueillir des informations relatives au développement individuel, d’un point de vue psycho-affectif, comportemental, scolaire, médical, social et familial. Ces données permettent de considérer la situation de l’enfant/du jeune dans son intégrité, de susciter une réflexion commune et de planifier une prise en charge adéquate.

Le diagnostic spécialisé du CDSE, qui se base sur le concept ETEP (Entwicklungstherapie/Entwicklungspädagogik), se concentre sur l’observation des axes développementaux suivants: le comportement, la communication, la socialisation et la cognition. Le diagnostic spécialisé sert à évaluer l’état actuel des compétences de l’élève selon ces domaines et de produire des recommandations qui atténuent ou répondent aux difficultés vécues dans l'environnement d´origine. Cette pratique permet de déterminer les objectifs du développement socio-émotionnel, de planifier des activités d’apprentissage y relatives, de définir des interventions et de documenter les progrès d’apprentissage. Grâce au diagnostic spécialisé, il est possible de détecter les anxiétés développementales, les crises existentielles et mécanismes de défense de l’enfant/du jeune. De plus, les intervenants reçoivent des informations sur la mémoire émotionnelle et le rôle social du jeune.

Afin de compléter le diagnostic spécialisé, l´ équipe du CDSE peut faire des tests psychologiques.

Nous tenons compte des principes de la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF) proposée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ainsi, nous considérons une éventuelle déficience observée non comme maladie, ni un problème exclusivement individuel, mais une situation influencée par différents facteurs. Une même déficience, un même problème sera vécu de manière très différente selon le regard que la société porte sur lui et selon la manière dont la société est organisée.

"Nous trouverons un chemin...
ou nous en créerons un." (Hannibal)

Contact

  • +352 247-65117
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.