Prise en charge

Lorsque les interventions pédagogiques déployées au niveau local (école, lycée) et au niveau régional (ESEB) nécessitent d’être complétées, la commission d'inclusion (scolaire) CI / CIS est saisie pour une demande de prise en charge spécialisée ambulatoire.

La demande peut être introduite par une commission d’inclusion sur base d'un dossier avec l’accord écrit des parents/tuteurs de l’élève.

Procédure

  • 1

    La CI/CIS décidera de faire suivre le dossier à la CNI.
  • 2

    La CNI veille à acheminer/ transférer le dossier au Centre de compétences jugé adéquat. Ainsi toutes les demandes de prise en charge spécialisée ambulatoire concernant le CDSE doivent obligatoirement passer par la CNI.
  • 3

    Après réception du dossier au CDSE, l’équipe de l’ unité diagnostic se charge de réaliser un diagnostic spécialisé. Par la suite, le CDSE fait part de son évaluation et de ses recommandations à la CNI, qui décidera de la suite.

Lors d’une prise en charge sous forme d’intervention spécialisée ambulatoire (ISA), une aide personnalisée et des interventions coordonnées sont mises en place. Un plan éducatif individualisé (PEI) est élaboré conjointement avec le personnel de l’établissement scolaire que l’élève fréquente. Dans un intervalle approximatif de trois mois, une évaluation de l’intervention a lieu. Celle-ci est suivie d’une réunion entre tous les intervenants chargés de l’accompagnement de l’élève.

Jeu thérapeutique de marionnettes 
Percevoir, comprendre et traiter les émotions à l'aide de poupées

Souvent, les enfants ne peuvent pas encore exprimer leurs émotions par des mots. Cependant, ils montrent par leur comportement ostensible que quelque chose les déprime, les effraie, les attriste ou les ennuie. Les poupées peuvent être très utiles à cet égard. Ils aident l'enfant à établir des contacts, à percevoir et à mettre en scène ses émotions et lui permettent de projeter ses expériences intérieures dans la poupée. Ainsi, les enfants peuvent communiquer avec nous par le jeu et attirer l'attention sur leur situation. Les poupées sont comme une embouchure pour les enfants et peuvent avoir des effets curatifs.

Une poupée de classe peut servir de modèle, être un ami commun pour tous les enfants, agir comme un paratonnerre émotionnel en cas de critique, de querelle ou de peur et peut également promouvoir l'échange et la coopération entre l'école et les parents d'une manière particulièrement adaptée aux enfants.

Dans le jeu thérapeutique de marionnettes, dans lequel l'enfant prend la tête, l'expérience intérieure de l'enfant est projetée sur la scène à l'aide des marionnettes dans un cadre protégé, où elles sont perçues et ressenties ensemble. Peu à peu, de nouveaux modèles de comportement ou des tentatives de solutions peuvent être testés dans le jeu commun, qui sont bons pour l'enfant et soutiennent son développement ultérieur.

Thérapie de groupe

Sur base du concept FESKKO (manuel de thérapie de groupe orientée vers la thérapie cognitivo-comportementale pour la promotion des compétences émotionnelles, sociales et cognitives dans l'enfance), nous proposons un programme de thérapie de groupe en cas de troubles socio-émotionnels pour 5-8 adolescents entre 11 et 13 ans. Les sessions ont lieu 1 fois par semaine pendant 1,5 heures au cours d’ un trimestre.

Les objectifs sont :

  • améliorer la régulation des émotions et les compétences en matière d'empathie;
  • la promotion des comportements prosociaux et de la capacité de relation;
  • renforcer les ressources existantes et l'estime de soi;
  • acquisition de compétences en matière de résolution de problèmes;
  • réduction du niveau de souffrance ressenti
logo du centre de développement socio-émotionnel
"Nous trouverons un chemin...
ou nous en créerons un." (Hannibal)

Contact

  • +352 247-65117
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.